Licence Mathématiques et Applications

Licence L3 Mathématiques générales 2017-2018


❚  Page de présentation (peu à jour) sur le site de l'UGA  ❚  Page de présentation sur le site de l'UFR IM2AG  ❚   Liste des UE et des enseignants  ❚   Annales  ❚

Page en construction : à consulter régulierement !

Contacts

Annales des années précédentes :

Planning prévisionnel 2017-2018

Organisation des études

La licence mention Mathématiques de l’UGA se décline sous deux orientations : Parcours A et Parcours B.

L’orientation B prépare une poursuite d’étude en M1, visant soit les mathématiques appliquées, soit les M2P de Mathématiques et en particulier la préparation au CAPES de Mathématiques

Elle sera également ouverte à des étudiants de l’ESC Grenoble effectuant un double cursus. Ces étudiants passeront les mêmes examens que les autres étudiants inscrits à l’UGA. Des modalités pédagogiques particulières ont été prévues : cours-TD les mercredis toute la journée et les vendredis matin.

L’orientation A, plus exigeante, se situe dans l’optique de la préparation de l’agrégation de Mathématiques, de la poursuite d’études en M2R puis doctorales en Mathématiques pures et appliquées et permet à l’étudiant(e) de candidater dans les écoles d’ingénieurs les plus sélectives. Elle ouvre également dans de très bonnes conditions aux débouchés de l’orientation B.

Dans les deux cas, la licence obtenue est la même et ouvre aux mêmes droits. La différence est uniquement de nature pédagogique.

L’étudiant(e) effectue un premier choix entre les deux orientations au tout début du S5 et le passage est toujours possible au cours du S5, après les contrôles continus et en consultant préalablement le responsable de mention.
Il y aura donc trois crénaux possibles pour changer de parcours.

Le S5 en A et B comporte deux enseignements obligatoires d’ Algèbre et de Topologie, plus une UE préprofessionalisante qui prend la forme d’un oral.

Le S6 en A comporte trois enseignements obligatoires de Calcul différentiel, de Théorie de la mesure et d'introduction aux Méthodes Numériques.

Le S6 en B comporte deux enseignements obligatoires de Calcul différentiel et de Calcul intégral, et d'une option à choisir parmi deux enseignements complémentaires (Géométrie, Méthodes Numériques).

C’est au cours du S6 que sont validées en A et en B l’enseignement d’anglais obligatoire.

L’étudiant(e) pourra saisir l’opportunité du choix d’options pour préparer sa poursuite d’études et, à cet effet, trouvera conseil auprès du responsable de mention. La seconde session du S5 et du S6 se passe fin juin et des enseignements préparant spécifiquement à la seconde session du S5 sont organisés courant juin.

Règlement d'examen

Résumé des principales dispositions du règlement d’examen de la 3ème année de la licence de mathématiques (aucune valeur contractuelle : les documents officiels sont affichés sur le panneau du L3).
Certains documents complémentaires (charte des examens,...) peuvent être téléchargés sur le site de l’UGA.

Licence : La licence est obtenue par compensation entre les 6 semestres si la moyenne arithmétique est supérieure ou égale à 10/20. Cette compensation n’est mise en œuvre que si 3 au moins des semestres S3, S4, S5, S6 ont été validés individuellement et si la moyenne pondérée des résultats obtenus en S5 et S6 est supérieure ou égale à 10/20.

Si la L1 et la L2 n'ont pas été suivies (cas des étudiants issus des CPGE) seules les notes de L3 comptent.

Mention : la mention (P,AB,B,TB) est basée sur la moyenne des 6 semestres (L1-L2-L3) sauf pour les étudiants ayant intégré le parcours en L3 (elle est alors basée sur la moyenne de L3).

Unités d’Enseignement (UE) : une UE est acquise si la note obtenue est supérieure ou égale à 10. La note de chaque UE est donnée par la formule max(ET,(1-p)ET+pCC), où ET est la note de l’examen terminal, CC la note de contrôle continu. Le poids p dépend de l’UE.

Semestres : un semestre est acquis si la moyenne pondérée des notes de ce semestre est supérieure ou égale à 10. Il y a compensation totale entre les unités d’un semestre pour l’obtention du semestre et entre les notes des deux semestres pour l’obtention du L3.

Une UE acquise ou faisant partie d’un semestre acquis l’est définitivement (il n’est pas possible de la repasser pour améliorer sa note).

Coefficients : le coefficient de chaque unité est proportionnel au nombre d’ECTS attachés à cette unité (cf règlement d’examens).
 
Les notes de la première session sont reportées automatiquement sur la seconde session : si on ne se présente pas à la seconde session, c’est la note de la première session qui compte.

On peut renoncer à ce report automatique et repasser les épreuves terminales de certaines UE à la seconde session. La note obtenue à la seconde session remplace dans ce cas celle obtenue à la première session, qui est effacée définitivement (on ne prend pas la meilleure des deux) ; la note de contrôle continu est conservée pour cette session. NB : Une UE acquise ou faisant partie d’un semestre acquis l’est définitivement (il n’est pas possible de la repasser pour améliorer sa note).
 

Description des enseignements du L3 mention Mathématiques (fichier pdf).


Premier semestre (Parcours A / Parcours B)

Crédits Modules Cours Travaux dirigés
12 ECTS Topologie (parcours A) H. Eynard-Bontemps D. Gayet, E. Herscovich
12 ECTS Topologie (parcours B) H. Pajot T. Bouche, S. Kobeissi
12 ECTS Algèbre (parcours A) G. Berhuy C. Labeye-Voisin, C. Leuridan
12 ECTS Algèbre (parcours B) G. McShane A. Coquio, C. Leuridan
3 ECTS Méteduc (UE transversale) J.-B. Meilhan, M. Deraux J.-B. Meilhan, M. Deraux
3 ECTSProgrammation méthodes numériques (UE transversale) M. Deraux M. Deraux
3 ECTSOral (Parcours A & B)  



Second semestre (Parcours A / Parcours B)

Crédits Modules Cours Travaux dirigés
9 ECTSCalcul différentiel (parcours A) T. Gallay T. Bouche, S. Kobeissi
9 ECTSCalcul différentiel (parcours B) M. Deraux O. Garotta
12 ECTSThéorie de la mesure et introduction aux probabilités (parcours A) A. Coquio S. Courte, J. Guéré
12 ECTSCalcul intégral et introduction aux probabilités (parcours B) E. Russ E. Herscovich
6 ECTSIntroduction à la modélisation numérique (parcours A et B) B. Parisse, E. Oudet E. Oudet
6 ECTSGéométrie (parcours B) C. Amiot, G. Vinel C. Amiot, G. Vinel
3 ECTSAnglais (Parcours A & B)



Magistère

Modules Cours
Compléments d'algèbre (Premier semestre ) J. Roques
Éléments de théorie des groupes et de topologie algébrique (Second semestre) F. Dahmani

UE Oral

Elle consiste en une épreuve orale d’une durée de 30 minutes. Cette épreuve porte sur le programme des deux matières du semestre S5 (algèbre et topologie) : le candidat peut être interrogé indifféremment sur le programme de l’une ou l’autre de ces matières (à l’exception des candidats ayant déjà acquis l’une d’elles ou n’étant inscrits que dans une matière du premier semestre). Une liste de thèmes est proposée au candidat (au minimum 10 dans chaque UE). Le candidat choisit 4 de ces thèmes (2 en Algèbre et 2 en Topologie, ou 4 dans l’unique UE d’inscription) et les propose à l’examinateur, qui en retient un, sur lequel le candidat est interrogé.

- Chaque étudiant doit impérativement déposer ou transmettre par mail au secrétariat avant le lundi 8 décembre une fiche comportant 4 thèmes d’exposé. Ces thèmes sont impérativement choisis dans les listes distribuées.
- Les oraux se dérouleront en janvier.
- Chaque étudiant se présente 30 minutes avant l’heure prévue pour son passage. L’examinateur lui indique alors le sujet (choisi parmi les 4 thèmes proposés) sur lequel il sera interrogé. L’étudiant dispose de ces 30 minutes pour parachever la mise au point de son exposé. Une salle est réservée pour cette préparation. Il est libre d’utiliser pendant cette période tous les documents qu’il a lui-même apportés.
- Les 15 premières minutes de l’exposé sont utilisées librement par le candidat pour présenter le thème retenu. Il peut, pendant cette période, consulter ses notes manuscrites. Il lui est cependant recommandé de ne pas en être prisonnier : l’examinateur appréciera grandement son autonomie. Les 15 minutes suivantes sont consacrées à une discussion avec l’examinateur.

Il ne s’agit pas, en 15 minutes, de traiter nécessairement tout le thème proposé ni de faire preuve d’une originalité particulière. Il s’agit simplement, pour le candidat, de montrer sa capacité à maîtriser un sujet mathématique du niveau licence, déjà étudié en cours et en TD, et à en faire une synthèse claire et raisonnable. L’examinateur appréciera en particulier sa capacité à énoncer des définitions claires et précises, à mettre en évidence l’importance des hypothèses dans la formulation et la démonstration d’un théorème, à illustrer son propos par des exemples ou des contre-exemples. L’aptitude à la communication orale (précision et clarté de la langue, aptitude au dialogue) constituera un élément important de la notation.

Cette page s'est très largement inspirée de celle du Master M1 Mathématiques générales.