100, rue des maths 38610 Gières / GPS : 45.193055, 5.772076 / Directeur : Thierry Gallay

Depuis lundi 18 mai, le bâtiment de l'Institut Fourier est à nouveau accessible par badge ou code, de 6h30 à 18h30, du lundi au vendredi (hors jours fériés et pont de l'Ascension). Les locaux communs, dont la cafétéria et la bibliothèque, restent fermés jusqu'à nouvel ordre. Un registre de présence devant être tenu, les membres du laboratoire souhaitant accéder à leur bureau sont priés de s'annoncer en répondant aux sondages envoyés par la direction du laboratoire. Le travail à distance doit toutefois rester la règle autant que possible. Pour de plus amples informations, consulter l'intranet du laboratoire.
 
---------------------------------------------------------------------------------
 
 

Rémy Rodiac

Description des vorticités limites des équations de Ginzburg-Landau
Lundi, 7 Mai, 2018 - 15:15
Résumé : 
Les équations de Ginzburg-Landau (GL) décrivent le comportement d'un échantillon supraconducteur. Pour analyser le nombre et la répartition des vortex dans un échantillon supraconducteur on peut utiliser une quantité appelée vorticité. C'est l'analogue du tourbillon en mécanique des fluides. Lorsque le paramètre de Ginzburg-Landau ε tend vers zéro, Sandier-Serfaty ont montré que la limite d'une vorticité associée à une solution de GL est une mesure μ et doit satisfaire des conditions d'équilibre: il existe h dans H1 tel que -Δ h+h=μ et h est un point stationnaire pour la norme de Sobolev sur H1. Nous montrerons que de telles conditions permettent de décrire le support de μ. En particulier les vortex ne peuvent s'accumuler que sur des lignes ou sur des ensembles de mesure de Lebesgue pleine.
Institution de l'orateur : 
Louvain
Thème de recherche : 
Physique mathématique
Salle : 
Salle 1, tour IRMA
logo uga logo cnrs